Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

SORTIE A SAINT XIST -12-

Publié le

outils pic001

 

C'est fait, nous nous décidons à suivre les conseils de Daniel Gol, et nous casons un week end à Saint Xist.
Une petite visite de l'Aveyron , sur un gite prometteur avec du beau temps assuré, voilà notre programme en cette fin du mois d'Août 2009.
Il paraît que l'on ne trouve que de la fluo cubique là bas. Tant mieux, on adore....


Nous partons donc direction l'Aveyron. Il est 10 heures, et comme d'habitude chez nous, il fait beau.
La route est vite avalée. En deux heures nous sommes arrivés à Saint Félix de l'héras, notre sortie d'Autoroute. Là commence une petite balade campagnarde, qui nous permet d'ailleurs de repérer notre camping.
Les petites routes de campagne s'enchainent et le panorama est magnifique. Cette superbe région mérite effectivement les boutades sur la surpopulation de vaches par rapport aux hommes, mais pour des amoureux de la nature, ce n'est pas un défaut. Les petits villages succèdent aux grands espaces, et le panorama qu'offre le plateau des causses est exceptionnel.


                                                            Le plateau vu du parking.

Néanmoins, sans GPS, nous finissons par retrouver notre route, et nous atteignons le village de Le Clapier. Saint Xist est à portée de main.
Finalement, nous aperçevons un clocher entre les arbres signalant le hameau de Saint xist. Le parking est là, comme prévu. Nous nous stationnons et nous équipons.
Les sacs à dos sont chargés, et nous rebroussons chemin à pied en direction du ruisseau Saint Anne.


La route vue du parking en direction du ruisseau.


Quelques centaines de mètres plus loin, la buse passant sous la route apparaît. Sur notre droite, une belle descente, qui semble conduire au lit d'un ruisseau à sec, ça doit être ça.


Oui, c'est là qu'il faut descendre.                                           Les grattages

Nous descendons donc prudemment, ce n'est pas le moment de se faire mal, on n'a pas encore commencé....

La végétation semble dense vue d'en haut, mais finalement, après quelques passages au ras du sol, on trouve des grattages sur notre droite, qui nous indiquent que nous sommes à destination.

La descente n'est pas longue, mais raide au début, et avec les sacs à dos qui s'accrochent dans la végétation, c'est un peu galère. Ensuite il y a un ressaut du ruisseau assez haut, mais une branche bien placée fait office d'escalier. Finalement, c'est court, et faisable. Le retour sera certainement plus laborieux avec le poids des pierres en plus....Mais je préfère rentrer le sac plein.


Des plantes et des pierres....

Premier avantage, nous sommes à l'ombre. Ce n'est pas rien quand on sait qu'il fait au moins 32°C et qu'on a amené notre petite Nala avec nous.
Deuxième avantage, la végétation est là, rafraichissante, mais nous laisse tout de même suffisemment de place pour travailler.
Troisième avantage, les déblais sont importants, et dès le premier coup d'oeil, on s'aperçoit que la fluo est bien présente....


Fluo tout juste ramassée et non nettoyée.

On se met au travail, l'excitation est à son comble, car les découvertes sont nombreuses, et faciles. Nous nous efforçons de ne pas récupérer toutes les pierres que nous trouvons. Il y en a trop, nous devons selectionner les plus belles.
Pendant tout ce week-end je me poserais la même question...
Comment les amateurs qui ont fait descendre tout cela, ne le prennent-ils pas ???
C'est incroyable les beautés qui sont négligées, balancées, et laissées là dans la boue . Le premier jour, les heures défilent sans que nous nous en rendions compte. La recherche est fiév
reuse, et chaque grattage, retournement de pierre, apporte son lot de découvertes....


Tout le monde s'y met....

Finalement ce n'est que lorsque la lumière décroît, que nous nous resignons à partir. La nuit sera agitée, heureusement, le camping que nous avons reservé est sympa, et notre emplacement nous offre une vue magnifique.

Notre camp de base...


Nous nous obligeons à ne pas déballer nos trouvailles, c'est la surprise pour la maison.
 Le repas est vite englouti, et la fatigue aidant, nous nous endormons avec des cubes de fluo plein la tête.
Le lendeman matin, nous sommes levés de bonne heure. L'excitation est encore plus forte que la veille, car on sait qu'il reste beaucoup à découvrir, et peut-être des pièces exceptionnelles...

En moins de temps qu'il ne m'en faut pour l'écrire, nous somme de retour au site. Il fait déjà bon, la journée sera sympa..
Nous nous remettons au travail, les déblais sont retournés méthodiquement, et sur toute leur longueur. Nous effectuons une petite visite des filons, pour voir comment ils sont répartis, mais aucun coup de burin ne sera nécessaire pour cette fois, il est plus simple et moins usant pour nous de cueuillir les pièces laissées par les autres.

saint-xist04203-copie-1.jpg
Géode en place.                                                  Vue d'un grattage.

Les belles découvertes sont au rendez-vous. Bien sûr, toutes ne sont pas dignes des vitrines d'un musée, mais la brillance et la qualité des cubes gemmes de cette fluo suffisent à nous récompenser de nos efforts, et à nous faire dire que cette excursion est certrainement une des plus prolifiques en ce qui concerne la fluorite.

A la fin de la journée, la récolte est conséquente, et nous avons retourné chaque cailloux des déblais. Même le lit embourbé du ruisseau a été fécond. Nous décidons de rentrer, très fatigué, sales, mais déjà impatients de procéder au nettoyage de ces trésors et de découvrir avec plaisir l'éclat de ces cubes magnifiques, que nous sommes allés chercher nous mêmes, ce qui les rend encore plus beaux.........

Ma récolte du dernier jour... Il y en a autant pour ma femme.


Voilà, c'est ainsi que s'achève cette balade aveyronnaise. Nous avons rapporté au moins 200 pièces, qui ne se valent pas toutes, mais qui contenteront bon nombre de collectionneurs de fluorine française. Les plus belles resteront dans notre collection, et si vous souhaitez en acquérir quelques unes, je place dans la boutique de belles pièces, qui vous montreront, qu'il suffit parfois de se baisser pour faire de belles trouvailles.....


Commenter cet article