Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

PROSPECTION AU MAS PACHETTE -66-

Publié le

Bon, il est clair que je ne vais pas écrire une page à chaque fois que nous nous rendons là-bas, sinon, je n'ai pas fini.
Mais je vais vous montrer une journée type sur ce site sympa.....

Tout d'abord, on prépare le matos, sans oublier les bottes et le pantalon épais. Là-bas la végétation est vraiment dense et hostile. Les épines sont omniprésentes, et pas question de prendre notre petit chien.....

Une idée du paysage....

Donc c'est parti, et après une vingtaine de minutes de voiture, on y est. (oui, on habite à côté..)

 

photo mas pachette

Localisation par rapport a la commune de Le Boulou

 

Photo2

 

Nous nous stationnons sur un petit dégagement du bas-côté, tout près du Mas pachette. De là on peut voir notre terrain de jeux.

La carrière est sur la crète....                           Un peu de prospection en route....

On s'équipe, et c'est parti pour une petite randonnée. Maintenant que la piste incendie a été créée, c'est tranquille, mais avant, le chemin était étroit, et assez raide. Aujourd'hui c'est une autoroute.

fluo-mas-pachette03839-copie-1.jpg
La piste incendie.                                                  Le filon hydrothermale.

Nous faisons toujours un premier détour par le filon hydrothermal. Au bout de 10 minutes nous y sommes. C'est ici que nous avons fait nos plus belles découvertes. De la fluo en octaèdres roses ou verts, magnifiques et surtout non altérés.
La construction de la piste nous a permis de récupérer deux ou trois autres belles pièces, mais aujourd'hui, la récolte se fait rare. On y retourne pour le cas où la pluie aurait découvert quelques trésors, mais c'est pas courant.

Fluo du filon.

Finalement après deux ou trois gratouillis, nous remontons vers la carrière. Là , le sport commence.

Nous suivons un chemin sur une petite distance, mais après, c'est nous qui nous faisons notre passage. Et je peux vous dire qu'avec des arbustes aussi piquant que ceux qu'il y a là-bas, ce n'est pas de tout repos.

Le chemin qui mène à la carrière.

Bref, on finit par arriver au bas des anciennes haldes de la carrière. Là, il faut les escalader avant d'atteindre la carrière elle-même. En fait le chemin qui y menait est tellement embroussaillé qu'il en est devenu impraticable.

Ca y est , nous y sommes. N'oubliez pas que chez nous, il fait souvent plus de 30°, et que le soleil tape fort. C'est dur.
Néanmoins, ce n'est rien comparé à ce qui nous attend. Ici, l'encaissant est fait d'une roche calcaire grisâtre très résistante, et il est peu courant de tomber sur une pièce libre. Il faut aller les chercher au marteau et au burin.

Des photos de la carrière.

Nous nous mettons au travail. Cela fait plusieurs fois que nous nous acharnons sur un petit bout de terrain plus tendre, qui semble abriter de belles géodes. J'avais eu la chance par le passé de retirer des blocs plus durs d'un encaissant tendre similaire, et en en découpant un en deux, j'ai eu la surprise de mettre à jour ce qui est aujourd'hui ma plus belle pièce de cette carrière, une géode entièrement cristallisée d'une vingtaines de centimètre de long sur une dizaine de large. La fluo y est transparente et en octaèdres, mais aucun des cristaux n'est altéré ou choqué. Lorsque vous ouvrez ça, la fatigue est oubliée, et les heures de bourinage bredouille s'envolent. C'est génial...


Au travail.......                                                     Géodes en place.


Revenons à notre bout de terrain plus tendre. Ici, il y a bien des géodes, parfois importantes, mais la fluo y est généralement dissoute partiellement, donnant aux cristaux un éclat terne. C'est dommage. Néanmoins, nous nous efforçons de continuer la recherche, car le filon s'enfonce dans le sol, et semble plus prometteur vers le bas, et de toute façon, il faut bien chercher quelque part....Ne crachons pas sur la soupe non plus, il arrive de retirer des pièces sympas, que nous nettoyons avec autant de plaisir, et qui finissent soit dans notre collection, soit dans celle d'autres passionnés. Nous ne faisons pas cela dans un but lucratif, mais il est toujours utile et agréable de partager nos découvertes, et de faire connaître notre travail, tout en finançant si possible une partie de notre passion.



Fluo de ma collection...

La carrière de fluo du mas pachette est pour nous une chance. Nous sommes juste à côté, l'intérêt du site n'est pas négligeable, et les découvertes abondantes, bien que de plus en plus difficiles. C'est un magnifique et immense terrain de jeu que nous offre notre région, abandonné, fertile en échantillons et éloigné de toute habitation, aussi nous ne gênons personne . Rien ne vaut une journée de prospection au grand air, et c'est toujours avec le même plaisir que nous chargeons les sacs à dos. Surtout qu'au retour, ils sont rarement vides....



 

Commenter cet article

Jean Pierre LAVAILL 23/12/2014 09:43

Bonjour, mes grands parents, mes parents ont habité le Mas Pachette. C'est avec émotion que je découvre votre blog. La carrière fut pour moi un terrain de jeu lors de mes vacances scolaires. Il demeure encore des vestiges (peut être) du Mas Conte qui fut aussi une demeure de mes arrières (arrières?) grands parents proche de la carrière. Merci !

Mineralblog 29/07/2015 23:34

Désolé pour la réponse tardive, je n’avais pas eu la notification de votre commentaire. Je vous remercie pour votre visite. A l'occasion, dites moi où se trouvait ce mas plus précisément, j'irais y faire un tour lors d'une prospection et je tenterais de vous faire parvenir une photo.
Cordialement