Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

LA FLUORINE DE FONT D'ARQUES DANS LES CABRIÈRES (34) DU 05 MAI 2011

Publié le

 

Nous voilà partis par une belle journée ensoleillée sur le site de Font d'Arques dans l'Hérault, excités à l'idée de découvrir un nouveau terrain de prospection et de trouver quelques échantillons minéralogiques, histoire de remplir encore un peu plus notre appartement de caisses de cailloux...

 

DSC09112DSC09148

Carrière de Barytine de Font d'Arques                Mine de Fluo au fond du vallon


Le site n'est pas difficile à trouver , la large accessibilité de ce secteur en voiture est un plus non négligeable.

La mine est facilement repérable puisqu'elle se situe en bordure du chemin et rapidement le tas de déblais nous indique que nous sommes au bon endroit.

 

DSC09113DSC09143

Déblais de la mine de fluo au bord du chemin...


Premières recherches dans les déblais et effectivement nous repérons de la fluo incolore et de la barytine massive. Nous sommes contents, il n'y a personne, du soleil, et de la fluo. Toute la famille est là, y'a plus qu'à creuser un peu et casser du caillou.

 

Un peu de fraicheur pour travailler !DSC09146

DSC09125              Toute la famille au boulot!!

 

Nous ferons ici une petite digression car nous avons le devoir moral de vous informer, au cas où vous ne seriez pas au courant que le site dit des Cabrières est un vaste ensemble archéologique, que nous nous devons de préserver. Nous n'avons eu aucun problème de la part de nos amis archéologues, mais peut-être parce que nous avons respecté le site et ce que l'on nous a dit. Le site de Font de Nuque et ses environs sont totalement proscrits à toutes recherches mineralogiques. Pour cette page, nous ne parlerons que de Font d'Arques, qui a été notre seul lieu de travaux, et tout a été impeccable.

 

La mine de Fluorine de Font d'Arques est aujourd'hui encore visible et ne semble pas remblayée. Mais comme à notre habitude nous ne nous y sommes pas aventurés plus loin que sur quelques mètres. A cause de notre manque de connaissances et de matériels, (et aussi un peu parce que nous ne sommes pas très courageux...) nous nous contentons des déblais, mais nous n'avons pas perdu notre temps. Comme vous pourrez le voir sur les photos qui suivent, la fluo s'y exprime très bien, les cristaux sont présents en quantité, variant de l'incolore au violet en passant par le jaune, et relativement bien formés pour une taille que nous qualifierons de correcte puisque atteignant régulièrement le centimètre.

 

DSC09116DSC09117

Les différentes galeries de la mine

 

DSC09123DSC09124

Fluo et Barytine en place.

 

Cadeau des déblais.                Cadeau des déblais.....

 

La barytine est également très présente puisqu'elle remplit quasiment systématiquement les géodes de Fluorine. Elle se matérialise en lamelles blanches qui se détachent plus ou moins facilement, mais la concernant nous n'avons pas pu découvrir de belles cristallisations sur ce site hormis de la micro. Au début toute cette barytine massive peut sembler décourageante, car de nombreux cristaux de fluo sont enchâssés dans et sous la barytine, mais finalement nous pourrions y voir un avantage, la barytine les protégeant lors de l'extraction. Après, une fois rentrés à la maison, il faut s'armer de patience, d'huile de coude, de petits crochets et grattoirs pour la faire partir et mettre à jour de très nombreux cristaux violets, mais lorsque vous avez un tel contraste de couleur violet / blanc, le résultat ne peut qu'être esthétique.

 

DSC09126               De beaux cubes bleus sur leur coussin....

 

Nous ne ménageons pas notre peine, retournant nombre de blocs et maniant le burin avec avidité. Les échantillons s'accumulent, nous devons refreiner notre enthousiasme, car la voiture ne sera plus assez grande pour tout ramener. Les cubes sont vraiment très mignons, et la couleur magnifique, ce n'est pas les ampoules et les coupures qui nous arrêterons.

 

Finalement la journée est passée à la vitesse de la lumière, et malgré la traditionnelle pause saucisson écourtée à sa plus simple expression, déjà il nous faut reprendre la route dans l'autre sens. Nous avalons 1 heure 30 de goudron avant de vider nos sacs à dos bien remplis un peu partout dans le salon. La récolte a été fructueuse en quantité, reste à savoir la qualité. Il nous faudra quelques jours de gratouillages et de nombreuses ampoules sur les doigts avant de finir ce travail de fourmi, et finalement nous sommes très contents. La barytine a bien protégé nos cubes, et même si lors du nettoyage nous en avons fait sauté quelques uns, les pièces restent très mignonnes. Certaines rejoindrons notre collection. Pour les autres, vous savez où les trouver, et n'hésitez pas à nous proposer des échanges.

 

DSC09214DSC09215

 

Une partie de la récolte et des échantillons sympas ...

 

DSC09216DSC09217

 

En conclusion, nous ne pourrons que vous encourager à vous rendre sur ce site, sachant son extrême accessibilité, mais tout en gardant en mémoire ce passé minéralogique qui doit être sauvegardé.

Il est déjà prévu une prochaine expédition pour visiter les autres carrières du complexe des Cabrières, et également pour visiter la mine qui a été réstaurée sur le site par des amateurs éclairés dont nous saluons le travail. Nous ne manquerons pas de vous faire part de nos sorties, et de vous montrer les éventuels échantillons récoltés.

 

DSC09218DSC09219

Après nettoyage.

 

DSC09221DSC09222

 

Sabrina et Fabrice.

Commenter cet article