Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

CARRIERE A FLUORINE DE COMPOLIBAT -12-

Publié le

Petite virée estivale dans l'Aveyron à la recherche des plus grands sites à Fluo de ce département. Tel était notre objectif pour ces quelques jours de balades minéralogiques. Pourtant, nous débutons notre périple par la petite et inconnue carrière de la mine de Compolibat.

  Compolibat

 

 

 

C'est une ancienne carrière abandonnée, qui contiendrait une grande quantité de fluorine dans les fissures. Vous connaissez notre préférence pour la fluo, nous profitons donc de notre passage dans les environs pour la visiter. D'autant plus que d'après l'Inventaire Minéralogique de L'Aveyron, un second site se situe juste à côté dans la forêt avec de beaux cristaux cubiques.

C'est donc après une mauvaise nuit de repos dans un hotel moyen de Villefranche sur Rouergue que nous partons pour Compolibat. Mentionnons que nous tenterons en vain, au passage de trouver un site à Pyromorphite dans les environs du lieu-dit le Vialardel, mais les occupantes bovines des prés environnants ne nous ont pas été d'un grand secours.Tant pis.

 

Il ne nous faut que quelques minutes pour trouver la carrière de Compolibat, qui est plus qu'accessible, vu qu'elle se trouve à côté de la route, sans aucune clôture.

 

DSC01561

 

DSC01555DSC01557

 

DSC01565

 


Dès les premières recherches, nous découvrons des petits cubes, qui forment des placages dans les fissures de la paroi. Les ensembles sont larges, mais les cubes restent très petits. La couleur varie du rose au jaune, et l'ensemble reste esthétique. Mentionnons que nous n'avons trouvé durant notre rapide prospection aucun minéral secondaire bien cristallisé.

 

DSC01564

 

DSC01563

 

Voyant que nous ne trouverons pas plus grande cristallisation, nous prélevons rapidement quelques échantillons et tentons de découvrir l'autre indice cité dans l'Inventaire, qui le situe à quelques centaines de mètres plus loin, dans la forêt et sur le bas côté de la route.

Malgré de longues recherches le nez collé au sol et la paroi, à arpenter la forêt et la route dans tous les sens, sur plusieurs centaines de mètres, nous ne découvrirons pas le moindre commencement de début d'indice du filon à beaux cristaux cubiques. Nous sommes un peu déçus, nous avons perdus du temps, et pas grand chose au final se retrouve dans le coffre.... Mais ce n'est que le début du périple.

 

Nous décidons donc de quitter les environs de Compolibat, tout en vous précisant que la carrière reste boinne pourvoyeuse d'échantillons, et que même si nos trouvailles restent petites, les placages peuvent être assez larges et très sympas. D'autant que notre visite éclair ne nous permet pas de vous faire un inventaire exhaustif de ce qui peut être trouvé là-bas.

 

Nous prenons donc la route vers l'ancienne carrière de Colombiès, qui d'après l'Inventaire regorge également de cristaux de fluo de bonne qualité, centimètrique, de couleur  rose, violet et vert...Tout un programme. La route est avalée en quelques minutes, et nous découvrons facilement le lieu-dit de Colombiès qui nous a un peu fait flippé au vu des locaux disons ''étranges'', ça nous a furieusement fait penser à ''La Colline a des Yeux''.....

 

Colombies

 

 

Bref, ces personnes ne connaissant pas le chemin référencé par notre bouquin qui nous mènerait à la carrière, nous faisons le tour de la colline et passons directement par le bas. Nous découvrons l'ancienne exploitation, qui malheureusement a été remplacée par une société de production de chaux, qui a transformé le paysage en steppe de poussière blanche. Pas difficile à trouver, mais aucune utilité de vous y rendre  vu que les vestiges de l'ancienne exploitation sont bien présents, mais depuis les années 70, date de parution de l'Inventaire, la végétation n'ayant pas été entretenue a un peu grandit et barre totalement le passage à toute prospection.Pas un caillou intéressant repéré et nouvelle bredouille de la journée... ça commence à bien faire. Nous déjeunerons donc malgré tout sur les bords de l'Aveyron qui passe à côté, et c'est déjà sympa de se retrouver là en pleine nature, tranquilles.

 

DSC01567DSC01569

 

DSC01575

 

 

Voilà pour cette première journée en Aveyron. Finalement décevante, car peu fourvoyeuse d'échantillons, mais le programme du lendemain est alléchant avec  pour objectif: VALZERGUES.......Mais ça c'est une autre page.

Commenter cet article